Frémir

Frémir

  Et soudain la sensation d’être vulnérable. Et que cela n’enlève pas la faim. Il faut se frayer un chemin entre la peur et la faim. Moins …

 

Par delà les sorts

Par delà les sorts

L’humanité de notre visage est toujours incertaine. C’est quelque chose maladroit malaxé dans la glaise des joues, un rien et ça bascule autrement, ça ne …

 

Dur comme fer

Dur comme fer

Parmi les visages que l’on se découvre au matin devant miroir, il y en a de plus humains que d’autres, mais on ne sait jamais …

 

Sourire

Sourire

Il y a ces jours d’indolence, où l’on regarde les choses comme du dehors. Notre place est un coussin, un fauteuil, une branche d’arbre : …

 

Gober

Gober

On cherche parfois à s’inventer un nouveau visage. On se regarde avec toujours ce même nez au milieu de la figure et plus ou moins …

 

Ouvrir

Ouvrir

J’attendais que ça s’ouvre : j’avais le nez sur mon téléphone, à regarder tourner sur l’écran la roue de téléchargement des messages, à m’absorber pour …

 

Pas perdu (pour tout le monde)

Pas perdu (pour tout le monde)

Passant, ou bien passante, tu passes par là,  difficile de savoir où tu en es puisque seulement tu passes, toi-même tu ne sais pas très …

 

N’en pense pas moins

N’en pense pas moins

De quoi on s’occupe, quelle place on occupe, voilà de quoi nous devons répondre en permanence,  et nous devons en répondre bruyamment. Elle, se fait …

 

Gagne ma langue

Gagne ma langue

Pile je gagne, face tu perds, allez je te fais une fleur, c’est toi qui lances la pièce La pièce regarde la bien, elle est là …

 

Immobile

Immobile

Ta vie les bras croisés, à attendre et regarder. Tu es fatigué maintenant, et pas tellement d’avoir marché. Tu t’engonces en toi-même, considérant ces trouées de …